1er festival européen de musiques latines Afro-Cubaines
27, 28, 29, 30 juillet 2017 Vic-Fezensac - Gers

Site 58ad662313f22.jpg Site 58ad666456e3d.jpg Site 58ad73af4428a.jpg Site 58ad757db285b.jpg Site 58c8fd5a4e684.jpg Site 58d5517359af3.jpg Site 58d55196cda43.jpg Site 585a542f1ccfb.jpg

Programmation Festival 2017. Vendredi 28 juillet

Calypso Rose – La reine incontestée du Calypso / Vendredi 28 juillet 2017 – 21h00. Scène des Arènes.

Tempo Latino 2017 - Calypso Rose

Dans la lignée des 24 éditions du festival, qui ont présenté Compay Segundo, Celia Cruz, Toto La Momposina, Omara Portuondo, Ibrahim Ferrer et tant d’autres, Tempo Latino a tenu à programmer, une nouvelle fois, une personnalité emblématique du chant et de la scène, de par sa générosité et ses engagements sociaux, l’indomptable et irrésistible Rose du Calypso : CALYPSO ROSE.

Après 60 ans de carrière, plus de 800 chansons et 20 albums à son actif, McCartha Linda Sandy Lewis, est la reine incontestable du Calypso. Ses chansons pleines d’énergie et de gaieté expriment avec une immense sensibilité des réalités plus profondes: les inégalités des droits entre les hommes et les femmes, les violences conjugales, les injustices sociales. Elle rencontre Manu Chao chez elle à Trininad et Tobago, séduit par sa vitalité et sa ténacité, il produit sont dernier album "Far from Home". Ce dernier sera recompensé par le prix du meilleur album de Musiques du monde aux victoires de la musique 2017.

Acheter le Pack Tempo 2017

Richard Bona & Mandekan Cubano – La piqûre africaine / Vendredi 28 juillet 2017 – 23h00. Scène des Arènes.

Tempo Latino 2017 - Richard Bona & Mandekan Cubano

Né au Cameroun en 1967, Richard Bona, génie de la basse reconnu par les plus grands artistes du monde entier et que l’on ne présente plus, continue inlassablement de faire rayonner. En quête de nouveauté et de découverte, il a effectué de nombreux voyages à travers le monde afin d’enrichir son travail musical avec de nouveaux rythmes, de nouvelles couleurs, de nouvelles tonalités.

C’est avec un ruissellement de percussions et de cuivres et avec la formation Mandekan Cubano que l’artiste a sorti son nouvel album, Héritage : c’est trois ans d’attente discographique et voici un cocktail afro-latino détonnant pour le retour du "surdoué de Douala". C’est le battement éclatant de l’universalité de la musique. Cet album est bien un manifeste pour guider celui qui s’efforce d’être à l’écoute de la beauté qui l’entoure; celui qui entend affirmer la fidélité aux racines tout en s’ouvrant aux richesses de ce que nous apprenons des autres.

Acheter le Pack Tempo 2017
Suivez-nous